Ergothérapie

L’ergothérapie est l’art et la science de faciliter :

  • la participation à la vie quotidienne, et ce, à travers l’occupation;
  • l’habilitation des gens pour effectuer les occupations qui favorisent la santé et le bien-être;
  • la promotion d’une société juste et n’excluant personne afin que tous puissent participer de leur plein potentiel aux activités quotidiennes de la vie.

Le traitement en ergothérapie vise à aider les clients à atteindre l’autonomie dans toutes les sphères de leur vie. En pédiatrie, l’ergothérapeute intervient auprès des enfants de tous âges pour développer leurs habiletés cognitives, physiques et motrices et améliorer leur estime de soi et le sens de l’accomplissement.

Association canadienne des ergothérapeutes

Rôles de l’ergothérapeute auprès des enfants, au Centre d’apprentissage Aux mille et une astuces:

 

  • Dépister les habiletés sensori-motrices de l’enfant, en vue de la préparation scolaire;
  • Évaluer les habiletés de l’enfant dans le jeu, la performance scolaire et les activités de la vie quotidienne, comparer la performance aux normes développementales pour le groupe d’âge de l’enfant;
  • Intervenir au niveau des difficultés de l’enfant, en vue de stimuler l’autonomie au quotidien;
  • Outiller les membres de la famille afin de les guider et d’offrir du soutien favorisant l’autonomie de l’enfant au quotidien, en lien avec son développement sensori-moteur;
  • Collaborer avec les intervenants impliqués auprès de l’enfant (milieu de garde, milieu scolaire, autres professionnels de la santé, etc.).
  • Référer au besoin aux établissements publics ou privés (ex.: ORL, commission scolaire, CÉTED,CISSS, etc.)

Clientèle:

 

  • Trouble dans le spectre de l’autisme (TSA) – anciennement appelé Trouble envahissant de développement (TED);
  • Trouble de modulation sensorielle (hyposensibilité, hypersensibilité, recherche sensorielle);
  • Trouble du contrôle postural;
  • Trouble de l’intégration bilatérale et de la séquence;
  • Trouble d’acquisition de la coordination;
  • Dyspraxie;
  • Trouble de l’alimentation d’ordre sensoriel;
  • Trouble sélectif de l’alimentation et autres rigidités alimentaires;
  • Dysphagie;
  • Retard de développement et prématurité;
  • Difficultés d’acquisition de l’écriture manuscrite;
  • Trouble d’apprentissage et autres difficultés scolaires;
  • Etc.

Exemples d’activités thérapeutiques

 

  • Améliorer les habiletés de motricité fine afin d’aider l’enfant à utiliser des modes de préhension adaptés pour prendre et tenir les jouets, les ustensiles, le verre et le crayon;
  • Améliorer la lisibilité et la vitesse d’écriture chez les enfants d’âge scolaire, en développant les habiletés sensori-motrices préalables et en utilisant des approches variées (dont l’approche ABC Boum! pour le développement de l’écriture, au besoin);
  • Développer la coordination œil-main afin d’améliorer  les habiletés de jeu et d’écriture de l’enfant (jeux de balle et de ballon, lancer un objet vers une cible, copier un texte du tableau, etc.);
  • Pratiquer des adaptations pour faciliter l’autonomie de l’enfant présentant un retard de développement dans les activités de la vie quotidienne (s’alimenter, prendre un bain, brosser les dents, s’habiller, etc.);
  • Améliorer les habiletés de coordination bilatérale chez les enfants présentant une atteinte des habiletés motrices;
  • Développer les idées de jeu et la planification motrice chez les enfants présentant une dyspraxie;
  • Pratiquer une variété d’activités motrices visant à développer la posture, l’équilibre et la conscience du corps;
  • Enseigner à l’enfant et à ses proches des stratégies sensorielles permettant l’autorégulation, le maintien d’un état de calme favorisant ainsi l’attention et la concentration;
  • Utiliser des stratégies sensorielles et d’exposition graduée afin d’augmenter le répertoire alimentaire des enfants à risque;
  • Etc.

Vous avez des questions ou voulez prendre rendez-vous?

Contactez-nous